Alors que la campagne a été lancée officiellement hier pour des élections le 23 décembre en République démocratique du Congo, Sindika Dokolo, homme d’affaires et activiste basé en Angola, reste sceptique.

Le président du mouvement citoyen “Les Congolais Debout” ne croit pas en la tenue des élections le 23 décembre prochain en RDC, malgré le début officiel ce mercredi de la campagne électorale.

Soyons préparés et vigilants. Corneille Nangaa et Joseph Kabila gèrent le timing comme à leur habitude. Je suis persuadé qu’ils savent qu’il n’y aura pas élections le 23 décembre. Comme en 2016 et 2017, ils attendent le moment propice pour l’annoncer sans que ça n’entraîne un tsunami populaire“, dit-il dans un tweet.

Le mari d’Isabel Dos Santos, fille de l’ex-despote angolais Edouardo Dos Santos, appelle ainsi l’opposition et toutes les organisations de la société civile à se concerter à sujet.

Pour ne pas rater son rdv avec notre peuple et l’Histoire, l’opposition doit désormais dépasser ses divergences et se mettre d’accord en interne mais aussi avec la société civile sur LA question centrale : quel est le mot d’ordre si Corneille Nangaa repousse encore la date du 23 décembre“, dit-il dans un autre tweet.