samedi, octobre 3, 2020
DRC
10,729
Personnes infectées
Updated on 3 October 2020 à 19:08 19 h 08 min
DRC
274
Personnes en soins
Updated on 3 October 2020 à 19:08 19 h 08 min
DRC
10,183
Personnes guéries
Updated on 3 October 2020 à 19:08 19 h 08 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 3 October 2020 à 19:08 19 h 08 min

Ida Sawyer: « la tenue d’élections sans la candidature Kabila ne garantit la crédibilité des élections »

- Publicité-

Ida Sawyer, directrice adjointe de la division Afrique à Human Rights Watch, estime que les autorités congolaises continuent de bloquer le processus démocratique au pays, alors que des élections sont censées avoir lieu le 23 décembre prochain.  « Les autorités congolaises sapent le processus électoral en arrêtant et en maltraitant des activistes, journalistes et autres dissidents qui expriment pacifiquement leurs opinions ou font simplement leur travail », a déclaré Ida Sawyer, directrice adjointe de la division Afrique à Human Rights Watch.

« Il est crucial que les Congolais puissent librement exercer leurs libertés civiles élémentaires à l’occasion des élections longuement attendues qui doivent se dérouler d’ici un mois. ».

Dans une publication mise en ligne mercredi, l’organisation américaine prend comme exemple, le fait que des dizaines d’activistes pro-démocratie, de chefs et partisans de partis politiques d’opposition sont arrêtés de manière arbitraire pour leurs activités pacifiques demeurent en détention. « Parmi eux se trouvent sept activistes du mouvement citoyen Les Congolais Debout que les services d’intelligence de Kinshasa détiennent illégalement et sans chef d’accusation depuis le 11 septembre et quatre jeunes activistes du mouvement Filimbi détenus depuis le 30 décembre 2017« , note l’ONG.

Par ailleurs, Mme Sawyer estime que l’absence de la candidature du président Kabila à ces élections, conformément à la Constitution, ne garantit pas la crédibilité du processus. « La tenue d’élections sans la candidature de Joseph Kabila ne garantit pas la fin de la violence ou la crédibilité des élections », a déclaré Ida Sawyer. « Les partenaires internationaux de la RD Congo devraient exercer des pressions sur le gouvernement jusqu’à ce que cessent la répression et les graves violences, des comptes soient exigés de ceux qui les perpétuent et que les Congolais puissent librement et justement élire leurs gouvernants. »

- Advertisement -
- Advertisement -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...