“Il n’y aura pas d’élections”, affirme Adolphe Muzito!

Alors que la campagne électorale s’ouvre demain en RDC pour les élections du 23 décembre, la coalition LAMUKA, du moins un de ses cadres Adolphe Muzito, affirme que ces élections n’auront pas lieu.

Il y a deux, trois mois, j’avais prédit que Kabila ne va pas organiser les élections. Il ne peut organiser les élections qu’en étant sûr de les frauder pour rester au pouvoir à travers son son dauphin. Et donc, ça ne m’étonne pas. En fait ça traduit finalement le fait que Monsieur Kabila ne veut pas d’élections. Il n’y aura pas d’élections“, a-t-il clamé sur les antennes de TV5 lundi soir.

Il n’a pas organiser les élections en 2016, il a récidivé en 2017, et ça ne m’étonne pas qu’en 2018, il n’organise pas les élections“, ajoute-t-il.

Adolphe Muzito est l’un des quatre ténors de l’opposition qui soutiennent la candidature de Martin Fayulu à ces mêmes élections. Leur candidat est censé fouler le sol congolais ce mercredi 21 novembre pour y débuter sa campagne électorale. Cependant, ces leaders qui forment la coalition LAMUKA continuent d’entretenir un flou concernant leur participation à cette élection.

Quant à sa voir ce que va faire sa coalition si les élections été reportées, Muzito en appelle au peuple. “La question il ne faut pas me la poser, il faut la poser au peuple Congolais. Nous ne sommes pas dans une opération électorale proprement dite. Il s’agit d’un peuple contre un oppresseur, contre une dictature qui veut s’éterniser à la tête du pays. C’est au peuple lui-même de s’exprimer“, dit-il.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Jean-Pierre Bemba se dit “révolté et consterné” par la répression contre Martin Fayulu

L’ancien chef rebelle Jean-Pierre Bemba, l’un des alliés principaux de l’opposant Martin Fayulu, accuse la Garde Républicaine d’avoir “tiré à balles réelles” ce mardi à Lubumbashi.

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.