Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

dimanche, mai 31, 2020
DRC
2,966
Personnes infectées
Updated on 31 May 2020 à 5:26 5 h 26 min
DRC
2,469
Personnes en soins
Updated on 31 May 2020 à 5:26 5 h 26 min
DRC
428
Personnes guéries
Updated on 31 May 2020 à 5:26 5 h 26 min
DRC
69
Personnes mortes
Updated on 31 May 2020 à 5:26 5 h 26 min

Martin Fayulu veut des élections « les 23 décembre, mais sans la machine à voter »

Attendu par ses partisans qui mobilisent à Kinshasa, notamment le Mouvement de Liberation du Congo de Jean-Pierre Bemba et ENSEMBLE de Moïse Katumbi, Martin Fayulu annonce déjà ses couleurs depuis l’Europe où il se trouve. Le candidat président de LAMUKU ne veut pas d’élections avec la machine à voter.

« Je vais rentrer à Kinshasa le mercredi 21, je vais voir avec les autres candidats indépendants, voir avec la CENi, ce qui a lieu de faire pour avoir les élections le 23 décembre 2018 et j’insiste, avec bulletin comme ce prévu [dans la loi électorale]« , lance-t-il dans une intervention à la télévision belge.

Comme Fayulu, Adolphe Muzito, Freddy Matungulu, Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi rejettent la tenue des élections avec cette machine décriée par une large partie, notamment les mouvements citoyens, la communauté internationale et l’opposition. Cependant, l’UDPS et l’UNC qui ont claqué la porte de l’accord de Genève consacrant Martin Fayulu, sont prêtes à y aller « avec ou sans » ces machines.

De son côté, l’Église catholique appelle à un consensus autour de la question. Le nouvel archevêque de Kinshasa, Mgr Fridolin Ambongo, semble embrasser la position de l’UDPS sur cette question. Dans une interview vidéo diffusée notamment sur internet, l’homme qui a succédé au cardinal Laurent Monsengwo estime que le plus important est la tenue des élections.

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...