PUBLICITÉ

L’ONU violemment attaquée dans l’Est de la RDC

Des bombes au mortier ont été tirées sur une base de maintien de la paix de l’ONU et des coups de feu ont été entendus vendredi dans la ville de Beni, dans l’est de la République démocratique du Congo, qui a connu une recrudescence des combats avec les rebelles groupes, a indiqué deux sources.

L’attaque fait suite à la mort de douze soldats congolais et de sept soldats de la paix américains dans des affrontements avec des milices plus tôt cette semaine – l’un des plus meurtriers pour les troupes dans les zones frontalières instables du Congo depuis l’attaque rebelle de début 2018.

- Publicité-

Le porte-parole de l’armée congolaise, Mak Hazukay, a déclaré que l’armée surveillait la situation à Beni et avait imposé un couvre-feu à une partie de la ville.

Beni est l’épicentre de l’épidémie d’Ebola dans la région et les efforts de lutte contre cette épidémie – le pire de l’histoire du Congo avec plus de 300 personnes infectées et les deux tiers des victimes – ont été entravés par l’insécurité.

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU