PUBLICITÉ

L’incroyable explication de Nangaa sur les présumés électeurs fictifs

Corneille Nangaa, président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a trouvé une idée originale pour expliquer le manque d’empreinte pour près de 10 millions d’électeurs sur les 45 millions du fichier électoral.

« Dans ce pays, de nombreux citoyens, paysans, creuseurs dans les mines, lavandières qui frottent le linge sur les pierres, ont vu s’effacer leurs empreintes digitales. Faut-il pour autant les priver du droit de vote ? » interroge-t-il  auprès de nos confrères belges LE SOIR, le président de la CENI affirme:.

- Publicité-

« Certainement pas, d’autant moins qu’à aucun moment des opérations de vote actuelles les empreintes ne sont exigées ; elles n’interviennent tout simplement pas… Il s’agit là d’un faux problème… « , ajoute-t-il dans cette intervention à lire ici.

Des explications qui risquent de ne pas convaincre les opposants congolais qui réclament toujours le retrait de ces électeurs « fictifs » avant la tenue des élections le 23 décembre prochain..

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU