Des officiels, ministres, militaires en fonction dans l’équipe de campagne de Shadary

La coalition au pouvoir en République démocratique du Congo, le Front Commun pour le Congo (FCC) a rendu public son équipe de campagne. Environ 500 hommes sont travailler pour la victoire d’Emmanuel Ramazani Shadary parmi des militaires, des ministres ou des DG et même de sélectionneur de l’équipe nationale de football.

Florent Ibenge fait donc partie de la cellule des sports, alors que le vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur occupe le poste clé du “Chergé de sécurisation” de la campagne du pouvoir. Léonard She Okitundu, ministre des affaires étrangères occupe le poste stratégique du “Chef de la diplomatie” de la campagne. La quasi-totalisé de l’équipe a des fonctions officielles actuellement.

Une situation que dénonce Tryphon Kin-Kiey Mulumba, ancien membre du Bureau politique de la majorité au pouvoir et candidat à la prochaine Présidentielle. “Des ministres de la République (Défense, Intérieur, Affaires Étrangères, Justice, Transports, Finances, etc.), des D-G en plein exercice de leurs fonctions, embrigadés dans une campagne électorale: nous avons affaire à l’Etat Congolais tout entier! Question de Droit ou de Morale?” interroge-t-il.

A moins de deux mois des élections prévues le 23 décembre, plusieurs de ces personnalistes sont engagées dans le processus électoral. L’indépendance de leurs structures risquent d’accuser le coup avec leurs nouvelles charges.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.

“Je ne vois pas qui que ce soit apporter le moindre crédit à Monsieur Kabila” (Dokolo)

Sindika Dokolo, leader du mouvement des “Congolais débout”, poursuit sa campagne de mobilisation pour obtenir l’alternance politique en RDC. Au micro de Radio France Internationale, le gendre d’Eduardo dos Santos estime que le président congolais ne jouit plus de soutien auprès de la Communauté internationale.