Le communiqué de la discorde. Roland Lumumba, fils du défunt héros de l’indépendance Patrice Emery Lumumba, a publié un document daté du 25 octobre où il annonce son soutien à la coalition au pouvoir, le Front Commun pour le Congo (FFC).

En ce moment où le pays traverse une crise d’autodétermination qui met chacun des congolais dans l’obligation de prendre ouvertement position face aux enjeux de l’heure, il m’est apparu important de briser le long silence dans lequel je me suis enfermé et d’éclairer l’opinion sur mon alignement politique“, introduit-il.

Héritier biologique et idéologique du héros national Patrice Emery Lumumba, je suis conscient de la lourde responsabilité qui est la mienne comme celle de tous mes frères et soeurs (…) j’ai en âme et conscience décidé depuis ce jour, d’apporter ma caution politique au Front Commun pour le Congo « F.C.C. >> et particulièrement à son candidat unique à la présidentielle, j’ai cité, le combattant Emmanuel Ramazani Shadary“, enfonce-t-il.

Cet avocat lance ainsi “un vibrant appel à toutes les forces de gauche de venir se joindre sans hésiter à la redoutable croisade qui s’annonce pour ce 23 décembre 2018, sous la houlette du vaillant camarade, Joseph Kabila, qui n’a eu de cesse de lutter contre les forces du mal coalisées contre la nation.

 

A l’image du soutien affiché de l’historien Elikya Mbokolo, celui du fils biologique du héros national congolais ne passe pas vraiment dans l’opinion publique. D’autant plus qu’au moment même où il publie ce communiqué, un de ses neveux vit en exil, traqué par le pouvoir de Kinshasa.

Jean-Jacques, ancien cadre de la BGFI Bank RDC, devenu lanceur d’alerte, continue de dénoncer Joseph Kabila, à la suite des graves révélations accablantes sur les opérations financières du président Kabila et ses proches.

https://twitter.com/Ebengourosalia/status/1055509189416677376