Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

mardi, juin 2, 2020
DRC
3,326
Personnes infectées
Updated on 2 June 2020 à 13:28 13 h 28 min
DRC
2,772
Personnes en soins
Updated on 2 June 2020 à 13:28 13 h 28 min
DRC
482
Personnes guéries
Updated on 2 June 2020 à 13:28 13 h 28 min
DRC
72
Personnes mortes
Updated on 2 June 2020 à 13:28 13 h 28 min

La ville de Lubumbashi paralysée à la suite d’une marche interdite de l’opposition

La marche de l’opposition programmée ce vendredi à Lubumbashi, dans le Haut-Katanga, a été transformée en une opération ville morte. Gabriel Kyungu, responsable de la plateforme de l’opposant de Moïse Katumbi dans cette province, a appelé ses partisans à ne pas travailler.

« Kabila a déployé ses militaires partout. Nous n’allons pas le laisser faire. Nous appelons la population, partout dans le Katanga,  à ne pas travail ce vendredi« , dit-il joint au téléphone par POLITICO.CD. M. Kyungu promet par ailleurs que les opposants ne vont pas lâcher l’affaire.

Au départ, l’opposition avait appelé à une marche de protestation contre les machines à voter imposées par la Commission électorale pour les élections du 23 décembre, mais que beaucoup soupçonnent de favoriser la fraude en faveur du camp du président Kabila.  La mairie de Lubumbashi, qui a n’a pas autorisé cette marche, a fait appel aux forces de l’ordre qui se sont déployées en masse dans les principales artères de la ville.

A midi, la ville de Lubumbashi est complètement paralysée. Dans certains quartiers, des jeunes ont brûlé des pneus, incendiant même quelques véhicules. La police est intervenue pour disperser.

Lubumbashi, qui est officieusement considérée comme la deuxième ville du pays, est à la fois le fief du président Kabila et celui des opposants congolais, dont l’ancien gouverneur Moïse Katumbi.

 

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...