La chaîne de télévision publique angolaise TPA a annoncé ce mardi que 10 ressortissants de la République démocratique du Congo et un officier de police angolais ont été tués dans les troubles à Lucapa, dans la province de Lunda Norte. En RDC, une association représentant des Congolais vivant en Angola affirme de son côté que 14 ressortissants avaient été tués.

Selon la télévision angolaise, les problèmes avaient commencé mercredi lorsque des Angolais se sont affrontés aux mineurs d’or Congolais. La police est intervenue et deux Congolais ont été tués. Selon des témoins, des troubles auraient refait surface le lendemain et huit congolais et un policier angolais auraient été tués.

Le chiffre de 11 morts a été confirmé par Jose Zeca Mutchimapar, chef d’un groupe luttant pour l’autonomie de Lunda Norte. Un officier de police a par ailleurs nié le nombre plus élevé de quatorze fourni par des expatriés congolais.

Toujours selon la télévision angolaise, le calme est revenu depuis vendredi, “6 000 Congolais avaient été rapatriés dans le but de renvoyer des migrants clandestins dans leur pays d’origine”, annoncent nos confrères cités par AFP.

Le poste-frontière entre la RDC et l’Angola à Kamako a été “inondé”, a déclaré un responsable local, Jean Kambamba. Il a ajouté que “des milliers” de Congolais avaient franchi la frontière pour rentrer chez eux depuis jeudi.