Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

mardi, juin 2, 2020
DRC
3,326
Personnes infectées
Updated on 2 June 2020 à 12:28 12 h 28 min
DRC
2,772
Personnes en soins
Updated on 2 June 2020 à 12:28 12 h 28 min
DRC
482
Personnes guéries
Updated on 2 June 2020 à 12:28 12 h 28 min
DRC
72
Personnes mortes
Updated on 2 June 2020 à 12:28 12 h 28 min

Les Catholiques mettent en garde Nangaa contre le chaos

A moins de trois mois de la date fatidique du 23 décembre, la tension monte en République démocratique du Congo. Les Catholiques, comme l’opposition et les organisations de la Société civile continuent de réclamer le retrait des machines à voter, au coeur d’une vive polémique

Dans une lettre adressée à Cordneille Nangaa, président de la CENI, les dirigeants du CLC appellent à l’impression des bulletins de vote, conformément au calendrier électoral.  « Le Comité Laïc de Coordination se fait le devoir de vous rappeler que c’est ce dimanche le 7 octobre 2018 que la CENI, doit entamer le processus d’impression, conditionnement et livraison aux 15 Hubs, des bulletins de vote, des procès verbaux et des fiches des résultats, conformément à son calendrier du 5 novembre 2017« , affirme cette lettre. 

« Cette démarche devra être suivie, à partir du 16 novembre 2018, du déploiement des bulletins de vote, procès-verbaux et fiches des résultats vers les sites de formation« , ajoute cette lettre consultée vendredi par POLITICO.CD.

Le CLC met également le président de la CENI contre l’organisation des mauvaises élections, qui pourront, selon eux, conduire le pays au chaos. « Convaincus de votre sens de responsabilité, nous osons croire que vous avez pris toutes les dispositions nécessaires pour que cette importante opération se déroule dans les délais et dans des conditions optimales de succès. En effet, des élections mal organisées seraient de nature à conduire le pays vers un chaos post-électoral qu’il faut à tout prix éviter.« 

Par ailleurs, le CLC se dit préoccupé par « l’exclusion du processus électoral er cours du recours aux experts internationaux dont la présence est de nature crédibiliser davantage le processus électoral, tant au niveau de l’opinion nationale qu’internationale. »

« Il en est de même de la situation des observateurs Internationaux La CENI pourrait-elle avoir l’amabilité de nous éclairer sur les motivations de cette décision gouvernementale ? » interroge-t-il. 

Enfin, le CLC informe la CENI de sa décision de lancer « une vaste campagne d’information et de sensibilisation contre l’utilisation de la machine à voter et contre le recours au fichier électoral conformément aux recommandations des experts de l’OIF. »

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...