PUBLICITÉ

Le Vice-ministre Athys Kabongo accusé d’avoir « peloté » une femme dans un taxi aux Etats-Unis

Vice-ministre du Travail et de la Prévoyance sociale,  Athys Kabongo Kalonji aurait « peloté » une femme dans un Uber (taxi) partagé mercredi.  L’homme a été relâché sans inculpation après avoir invoqué l’immunité diplomatique, ont indiqué des sources policières citées par Washington Post.

«L’Amérique a donné aux diplomates l’immunité de venir ici et de toucher les gens de manière inappropriée? Je ne comprends pas », a déclaré la victime indignée, une mère de deux enfants mariée âgée de 31 ans, dont le nom n’a pas été divulgué par Washington Post. «Il m’a harcelé et je pense qu’il devrait rendre compte pour cela», a-t-elle déclaré, citée par nos confrères américains.

- Publicité-

La femme était déjà dans un covoiturage Uber Pool avec un ami lorsque le chauffeur a pris Athys Kabongo Kolonji, vice-ministre du Travail et de la Prévoyance sociale, dans un club de strip-tease aux alentours de 4 heures du matin, a-t-elle déclaré.

Alors que la voiture se déplaçait dans le Queens à New York,  M. Kabongo aurait glissé sa main sur l’intérieur de la cuisse de la femme et l’avait touchée par-dessus son entrejambe, ont indiqué des sources.

Des policiers ont amené M. Kabongo pour un interrogatoire – mais l’ont laissé partir sans accusation lorsqu’il a revendiqué l’immunité diplomatique, ont indiqué des sources.

M. Kabongo est resté injoignable aux appels de POLITICO.CD. A Kinshasa, le gouvernement n’a pas souhaité réagir à ce sujet.

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU