Bruno Tshibala a par la même occasion, déposé  le projet de loi portant reddition des comptes  de l’exercice 2017. Il était accompagné par les ministres du Budget, Pierre Kangudia ; de Finances, Henry Yav Mulang et celui des Relations avec le Parlement, Jean-Pierre Lisanga Bonganga.

« Comme de tradition, je viens de déposer ce jour, au bureau de l’Assemblée nationale, le projet de loi de finances de l’exercice 2019 ainsi que celui de la reddition des comptes pour 2017. Pour les détails, je vous demande de patienter et d’attendre la plénière qui sera consacrée à l’examen et adoption de ces deux textes, étant entendu que la primeur est réservée à la représentation nationale », a déclaré le Premier ministre à la presse, après le dépôt de la loi de finances 2019.

Ce budget 2019, appliqué au taux de change de 1.747,8 CDF le dollar, accuse un taux de régression de 0,01 % par rapport à celui de 2018 qui était de 10.352,2 milliards CDF