Le budget national stagne à près de 6 milliards de dollars pour 2019

Bruno Tshibala a par la même occasion, déposé  le projet de loi portant reddition des comptes  de l’exercice 2017. Il était accompagné par les ministres du Budget, Pierre Kangudia ; de Finances, Henry Yav Mulang et celui des Relations avec le Parlement, Jean-Pierre Lisanga Bonganga.

« Comme de tradition, je viens de déposer ce jour, au bureau de l’Assemblée nationale, le projet de loi de finances de l’exercice 2019 ainsi que celui de la reddition des comptes pour 2017. Pour les détails, je vous demande de patienter et d’attendre la plénière qui sera consacrée à l’examen et adoption de ces deux textes, étant entendu que la primeur est réservée à la représentation nationale », a déclaré le Premier ministre à la presse, après le dépôt de la loi de finances 2019.

Ce budget 2019, appliqué au taux de change de 1.747,8 CDF le dollar, accuse un taux de régression de 0,01 % par rapport à celui de 2018 qui était de 10.352,2 milliards CDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

“Je ne vois pas qui que ce soit apporter le moindre crédit à Monsieur Kabila” (Dokolo)

Sindika Dokolo, leader du mouvement des “Congolais débout”, poursuit sa campagne de mobilisation pour obtenir l’alternance politique en RDC. Au micro de Radio France Internationale, le gendre d’Eduardo dos Santos estime que le président congolais ne jouit plus de soutien auprès de la Communauté internationale.