Congolese gynaecologist Denis Mukwege attends an award ceremony to receive his 2014 Sakharov Prize at the European Parliament in Strasbourg November 26, 2014. Mukwege is specialized in the treatment of rape victims and founder of the Panzi Hospital in Bukavu, in the Democratic Republic Congo. REUTERS/Vincent Kessler (FRANCE - Tags: POLITICS HEALTH) - RTR4FO4R

 

Le Docteur Denis Mukagwe  n’a “jamais changé d’un iota” sa position par rapport à la situation politique de la République Démocratique du Congo, fait savoir un communiqué publié sur le site de sa fondation. 

 Ce message intervient alors que des publications sur les réseaux sociaux ont faussement annoncé son soutient politique à l’opposant Vital Kamerhe.  Il [Dr. Mukwege] est persuadé que la priorité est de changer le système de gouvernance et non pas seulement les hommes“, insiste ce communiqué. 

Au cours d’une conférence de presse le 28 mai dernier à Bruxelles, le Docteur Denis Mukwege, qui a reçu le prix Sakharov en 2014 pour son action en direction des femmes violées en RDC, a appelé à une une transition démocratique alors que beaucoup se montrent dubitatifs quant à la tenue effective des élections libres et transparentes en décembre 2018.

Le Dr Mukwege invite le peuple congolais à s’inscrire dans la démarche d’une transition citoyenne pour construire ensemble les fondements d’une nouvelle société de paix, de justice sociale et de démocratie“, note le communiqué publié ce mercredi.

Le Docteur Mukwege, renseigne toujours ce document consulté par POLITICO.CD, est convaincu que “sans changement de système de gouvernance, les mêmes acteurs produiront les mêmes résultats et pérenniseront la médiocrité.