RDC: le convoi du vice-ministre de l’Intérieur attaqué

 

Le vice-ministre Basile Olongo quittait Lodja pour Katako Kombe, avant que son convoi soit attaqué par des individus non identifiés à Hiandja ya tombola (à environ 80 kilomètres de la cité de Lodja), rapporte la radio onusienne.

Le bilan fait état de quelques blessés, qui ont été admis aux soins à l’hôpital général de référence de Lodja, et un véhicule détruit. La route était coupée avec de gros troncs d’arbres“, précise-t-on.

Autre victime de l’incident, Benoit Wetshi Ndiadi, ancien secrétaire particulier du ministre de la communication et des médias, qui a rejoint le Parti Congolais pour le Social et la Démocratie (PCSD) de Basile Olongo, et qui se trouve dans un des véhicules attaqués par les assaillants. “Les occupants de la voiture ont été ainsi malmenés et molestés. L’un des policiers de l’escorte, qui est arrivé à Lodja dimanche, affirme avoir été pris en otage par les assaillants, qui l’ont par la suite relâché“, ajoute-t-on.

Par ailleurs, pendant que les insurgés s’occupaient du premier véhicule du convoi, le conducteur du vice-ministre a réussi à prendre un détour pour ramener Basile Olongo à Kole“, ajoute-t-on.

Basile Olongo, ancien opposant, a rejoint le gouvernement à l’issue de l’accord de la Cité de l’OUA en 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

“Je ne vois pas qui que ce soit apporter le moindre crédit à Monsieur Kabila” (Dokolo)

Sindika Dokolo, leader du mouvement des “Congolais débout”, poursuit sa campagne de mobilisation pour obtenir l’alternance politique en RDC. Au micro de Radio France Internationale, le gendre d’Eduardo dos Santos estime que le président congolais ne jouit plus de soutien auprès de la Communauté internationale.