Photo d'illustration

C’est tôt vers 10h (heure locale) que des pêcheurs congolais se trouvant dans les eaux du côté congolais du Lac Édouard dans l’Est de la République démocratique du Congo, ont eu la visite d’une patrouille ougandaise. Selon des sources locale, cette dernière à tiré en l’air, avant de ravir des poissons.

C’était vers 10H que la patrouille ougandaise s’est présentée sur le Lac. Ils ont ravi les poissons qui étaient sur les pirogues des pêcheurs et sont rentrés chez eux“,  explique notamment Jean Tsongo, commandant de la force navale de Kyavinyonge, joint au téléphone par POLITICO.CD.

35 pêcheurs congolais ont été condamnés à la mi-juillet à entre deux et trois ans de prison en Ouganda après avoir été reconnus coupables de pêche illicite et d’entrée illégale sur le territoire ougandais. Le nombre de pêcheurs congolais emprisonnés en Ouganda a augmenté depuis le déploiement de l’armée au début 2017 le long du lac.

Les relations entre la RDC et l’Ouganda sont complexes, les deux pays étant en désaccord notamment sur le partage des ressources énergétiques du lac Édouard, où des accrochages se sont multipliés depuis le début de cette année.

Les pêcheurs congolais dénoncent les arrestations dont ils sont l’objet de la part des patrouilles ougandaises croisées sur le lac Édouard. Ils accusent les militaires ougandais de leur faire payer de fortes sommes avant toute libération.