L’information judiciaire contre l’opposant congolais Moïse Katumbi en Belgique n’engagera pas des poursuites. Selon un mail envoyé à la rédaction de POLITICO.CD, le Parquet de Halle-Vilvoorde à Bruxelles annonce avoir classé l’affaire sans suite. “Le dossier a été classé sans suite entre temps. Il n’y avait pas assez d’indices de culpabilité concernant Moïse Katumbi“, affirme Gilles Blondeau, substitut du procureur du Roi au Parquet de Halle-Vilvoorde.

L’ancien gouverneur du Katanga, interdit de regagner le pays en août dernier pour déposer sa candidature à la présidentielle, avait été brièvement interpellé en juin dernier par la police de l’aéroport de Bruxelles-Zaventem à Bruxelles. Selon les autorités belges, une partie de son passeport n’était pas authentique. Son passeport lui avait alors été confisqué.

Ensemble, la coalition politique créée par Moïse Katumbi, avait alors accusé les autorités de Kinshasa d’être derrière cette manoeuvre qui visait, selon eux, à nuire à l’opposant congolais.