RDC: la justice belge classe l’affaire du passeport de Katumbi

L’information judiciaire contre l’opposant congolais Moïse Katumbi en Belgique n’engagera pas des poursuites. Selon un mail envoyé à la rédaction de POLITICO.CD, le Parquet de Halle-Vilvoorde à Bruxelles annonce avoir classé l’affaire sans suite. “Le dossier a été classé sans suite entre temps. Il n’y avait pas assez d’indices de culpabilité concernant Moïse Katumbi“, affirme Gilles Blondeau, substitut du procureur du Roi au Parquet de Halle-Vilvoorde.

L’ancien gouverneur du Katanga, interdit de regagner le pays en août dernier pour déposer sa candidature à la présidentielle, avait été brièvement interpellé en juin dernier par la police de l’aéroport de Bruxelles-Zaventem à Bruxelles. Selon les autorités belges, une partie de son passeport n’était pas authentique. Son passeport lui avait alors été confisqué.

Ensemble, la coalition politique créée par Moïse Katumbi, avait alors accusé les autorités de Kinshasa d’être derrière cette manoeuvre qui visait, selon eux, à nuire à l’opposant congolais.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.

“Je ne vois pas qui que ce soit apporter le moindre crédit à Monsieur Kabila” (Dokolo)

Sindika Dokolo, leader du mouvement des “Congolais débout”, poursuit sa campagne de mobilisation pour obtenir l’alternance politique en RDC. Au micro de Radio France Internationale, le gendre d’Eduardo dos Santos estime que le président congolais ne jouit plus de soutien auprès de la Communauté internationale.