l'info en continu

Ebola à Beni: Oly Ilunga fait le point devant l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu

- Publicité-

« Par devoir de redevabilité et de transparence, je me suis adressé aujourd’hui à l’Assembée provinciale et répondu aux questions des représentants de la population du Nord-Kivu pour faire le point et rendre compte de la riposte contre Ebola » annonce Oly Ilunga sur son compte Twitter.

Devant les députés provinciaux du Nord-Kivu, le ministre Oly Ilunga Il a retracé l’historique de l’épidémie et a fait le point sur la riposte. Lors de la séance de questions-réponses, deux points ont cristallisé les interventions: la rentrée scolaire et la paie des professionnels de santé affirme la cellule de communication du ministère de la santé.

- Publicité-

Dans une conférence de presse animée à Genève ce mardi, l’organisation mondiale de la santé, OMS relève que la dixième épidémie d’Ebola apparu à Mangina n’est pas encore stabilisée mais indique que les efforts doivent être plus encore déployés pour contenir cette maladie.

Appelés à s’exprimer devant le conseil de sécurité de l’ONU lundi dernier, Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS et Zeila Zerrougui, cheffe de la Monusco ont informé le conseil de sécurité des Nations Unies de l’évolutionde la riposte contre l’épidémie d’Ebola.

Le directeur de l’OMS a exhorté toutes les parties à garantir l’accès et la sécurité du personnel humanitaire et médical et a appelé à soutenir le travail critique de préparation à la luttecontre lle virus Ebola au niveau régional.

Sur terrain, le dernier communiqué du ministère de la santé annonce un total de 112 cas de fièvre hémorragique signalés dans la région, dont 84 confirmés et 28 probables. « Sur les 75 morts, 47 sont issus de cas confirmés, aucun nouveau décès n’a été signalé dans le dernier bulletin d’informations qui annonce 3 nouvelles personnes guéries. »

Prise de température de Mgr Sikuli Paluku Melchisédech, évêque de Butembo-Beni à Pasisi lors de sa visite à Mangina. © Ministère de la santé

Par ailleurs l’évêque du diocèse de Butembo-Béni a rendu visite aux équipes de la riposte. Après avoir visité plusieurs points d’entrée de la ville et le centre de traitement d’Ebola (CTE) de Mangina, il s’est fait vacciner afin d’encourager les personnes à risque à se présenter auprès des autorités sanitaires précisent la même source.

« Depuis le début de la vaccination le 8 août 2018, 4.511 personnes ont été vaccinées, dont 2.278 à Mabalako, 1.095 à Béni, 1.017 à Mandima et 121 à Oicha » conclut le document du ministère de la santé consulté par POLITICO.CD.

Fiston Mahamba
- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU