Florentin Mokonda: “que ce soit Kabila ou un dauphin qui se présente à la présidentielle, c’est du pareil au même”

Président de la Convention des démocrates chrétiens (CDC), le Sénateur Florentin Mokonda Bonza dénonce l’attitude de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) face à l’opposition congolaise. Pour lui, les dirigeants de la CENI font preuve “d’une très bonne entente avec la majorité, avec laquelle elle parle d’une seule et même voix.”

Depuis le début du processus électoral, la Ceni (Commission électorale nationale indépendante) refuse de communiquer et de chercher un consensus avec toutes les parties prenantes“, dénonce le Sénateur congolais dans son interview au magazine Jeune Afrique.

Malgré le fait que la majorité au pouvoir ait désigné l’ancien vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur Emmanuel Ramazani comme son candidat à la prochaine Présidentielle, le sénateur congolais ne croit toujours pas en la tenue des élections libres et transparentes le 23 décembre prochain.

Au final, que ce soit Joseph Kabila ou un dauphin qui se présente à la présidentielle, c’est du pareil au même. Le même système va se perpétuer. Alors, dans ces conditions, à quoi bon s’engager dans un scrutin où les dés sont pipés d’avance ?” interroge-t-il.

 

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.

“Je ne vois pas qui que ce soit apporter le moindre crédit à Monsieur Kabila” (Dokolo)

Sindika Dokolo, leader du mouvement des “Congolais débout”, poursuit sa campagne de mobilisation pour obtenir l’alternance politique en RDC. Au micro de Radio France Internationale, le gendre d’Eduardo dos Santos estime que le président congolais ne jouit plus de soutien auprès de la Communauté internationale.