RDC: Un collectif d’Ong condamnent l’usage disproportionné de la force contre les manifestants pacifiques à Lubumbashi.

Dans leur communiqué, ces OSC déplorent entre autres, des “tirs à balles réelles ayant causé quatre blessés graves“.

En effet, ce lundi 06 août 2018, des milliers de manifestants réclamant le retour de Moïse Katumbi Chapwe ont été, selon la Société civile, réprimés “à balles réelles et causant des graves blessures sur quatre personnes dont une femme, mère de cinq enfants, une fille mineure d’âge, un garçon d’environ 14 ans et un homme adulte”, note-t-elle.

Ce bilan s’ajoute sur les quatre morts et plusieurs blessés, par balles, causés le weekend dernier, à Kasumbalesa, dans les mêmes circonstances“, poursuit le communiqué.

Pour les OSC, les agissements de la PNC sont contraires aux « principes des Nations Unies de bases sur le recours à la force et l’utilisation des armes à feu par les responsables de l’application des lois ». Tout en relevant que ces comportements de la Police violent notamment le principe 4 de cette Charte.

En outre, les OSC signataires de ce communiqué exigent au Gouvernement de “veiller au respect desdits instruments internationaux et lois de la République qui obligent la police à la tempérance, face aux manifestants pacifiques“.

On entre autres OSC signataires du communiqué: l’Action Contre l’impunité pour les Droits Humains (ACIDH); l’Association Congolaise d’Accès à la Justice (ACAJ); l’Association africaine de défense des Droits de l’Homme (ASADHO); le Centre des Droits de l’Homme et du droit Humanitaire (CDH); le Groupe d’action non-violence évangélique (GANVE); l’Humanisme et Droit Humain (HDH); l’Institut de recherche en Droits Humains (IRDH); JUSTICIA ASBL; Maman Ni Maman et Nouvelle Dynamique Syndicale (NDS).

Stan

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

“Je ne vois pas qui que ce soit apporter le moindre crédit à Monsieur Kabila” (Dokolo)

Sindika Dokolo, leader du mouvement des “Congolais débout”, poursuit sa campagne de mobilisation pour obtenir l’alternance politique en RDC. Au micro de Radio France Internationale, le gendre d’Eduardo dos Santos estime que le président congolais ne jouit plus de soutien auprès de la Communauté internationale.