PUBLICITÉ

Présidentielle en RDC: l’UE interpelle Kinshasa sur ses tentatives d’écartement de Katumbi

Dans une déclaration faite le lundi 6 août à 2018, le porte parole de l’Union européenne a fait le point sur le processus électoral en cours en RDC, caractérisé, selon lui,  par les violences avec l’interdiction le 3 août 2018 par les autorités congolaises à Moïse Katumbi, candidat déclaré à la présidentielle du 23 décembre prochain de rentrer au pays.

« Alors que le processus électoral dans la République Démocratique du Congo entame une étape décisive avec la finalisation des candidatures pour les élections présidentielles et législatives, les événements des derniers jours témoignent du besoin d’en assurer un environnement pacifié et sans aucune entrave« , note le communiqué de l’Union européenne.

- Publicité-

Les 27 appuient pleinement l’appel du Président de la Commission de l’Union Africaine au respect des droits et libertés de tous les Congolais, indispensable à la tenue d’un scrutin paisible, transparent et véritablement inclusif.

L’UE rappelle à toutes les parties congolaises l’importance de leur engagement pris en vue de respecter l’Accord politique de la Saint Sylvestre, y compris les mesures de décrispation, afin d’assurer une compétition électorale équitable et crédible.

« L’Union Européenne continuera à suivre la situation avec attention et en concertation étroite avec ses partenaires, dont en premier lieu l’Union Africaine et l’ONU« , souligne le communiqué.

Kerima

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU