PUBLICITÉ

Candidature de Kabila: les Etats-Unis menacent de geler ses finances et celles de sa famille

Dans un article publié dimanche soir, le très sérieux journal Financial Times (FT.com) annonce, citant des sources concordantes, que les Etats-Unis s’apprêtent à prendre des nouvelles sanctions « plus significatives » contre des proches du président Joseph Kabila pour dissuader le président congolais à se présenter à la prochaine Présidentielle. 

« Les Etats-Unis tentent de convaincre Kabila de partir d’ici le 8 août, a déclaré l’un des interlocuteurs, faisant référence à la date limite pour que les politiciens déclarent leur candidature à la présidence« , expliquent nos confrères dans cet article consulté par POLITICO.CD. « Ils essaient de geler ses finances et celles de sa famille« , ajoutent-ils. 

- Publicité-

Toujours selon FT.com, une source du gouvernement américain a déclaré que Washington était prêt à sanctionner d’autres alliés du président Kabila si le président congolais ne respectait pas ses engagements. « Clairement, cela signifie avoir un processus dans lequel Kabila n’est pas un candidat« , a déclaré la personne. « Son nom ne devrait pas figurer sur le bulletin de vote.« 

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

1 COMMENTAIRE

  1. le monstre marin qui est Mr KABILA, il n a pas un cœur d amour envers nous le peuple congolais, par ceque son intention est de changer de stratégie avec son dauphin plus tard, pour revenir encore au pouvoir comme président de la république, nous demandons a toutes les grandes puissance de s occupe de notre psychopathe de kabila qui veut sombre le pays dans le chaos avec sa politique enfantine,

Comments are closed.

spot_img

EN CONTINU