Le bras de fer continue entre les autorités congolaises et l’opposant Moïse Katumbi, déterminé à fouler le sol de Lubumbashi malgré les multiples menaces. Dans la soirée, des proches de l’ancien gouverneur du Katanga, ainsi que lui-même ont confirmé l’arrivée demain du candidat d’Ensemble à Lubumbashi où il est censé y déposer sa candidature pour la prochaine présidentielle.

Cependant, le gouvernement central, qui a dans un premier moment prétendu n’avoir pas reçu de demande d’autorisation de survol et d’atterrissage à Lubumbashi de la part de l’opposant, a fini par changer de version. Dans un communiqué, le Procureur général menace Moïse Katumbi d’arrestation s’il revenait au pays.

De son côté, Lambert Mende, porte-parole du gouvernement, à confirmé cette menace. “Le procureur général de la République a émis un mandat pour arrêter le fugitif Moise Katumbi, ordonnant son arrestation immédiate une fois sur le sol congolais“, a dit le ministre congolais. “Même s’il ose venir en vol commercial, il sera arrêté à son arrivée“, ajoute-t-il.

 

1 comment

Comments are closed.