Le Sénateur et opposant Jean-Pierre Bemba vient de fouler le sol congolais après plus de 10 d’absence. Le leader du Mouvement de Libération du Congo (MLC) va néanmoins expérimenter le traitement réservé aux opposants politiques en République démocratique du Congo durant son absence prolongée.

En effet, dès son arrivée, l’ancien vice-président a d’abord vu la Police congolaise se déployer en masse le long du trajet séparant le centre-ville de Kinshasa à l’aéroport international de N’djili (est de la ville). Les faits et gestes ainsi scrutés, et le chef de la police de Kinshasa, le général  Sylvano Kasongo a même fixé une vitesse maximale au cortège.

Par ailleurs, Jean-Pierre Bemba ne pourra pas résider à son domicile du centre-ville de Kinshasa.  Il devait se rendre dans une résidence familiale qui se trouve dans une avenue huppée de la commune de Gombe, entre le siège du parti présidentiel (PPRD) et la propre résidence du chef de l’État, Joseph Kabila. « Il y a un minimum de protocole à observer et nous pensons qu’ils [les partisans de Bemba] ne vont pas le respecter. C’est un quartier présidentiel, il ne doit pas y avoir d’engouement ni de dérapages », explique Sylvano Kasongo à Jeune Afrique.