Devant la presse à Bruxelles, Olivier Kamitatu, Directeur de cabinet de Moïse Katumbi et l’avocat Éric Dupond-Moretti, qui représente l’ancien gouverneur du Katanga, ont annoncé que le président de la coalition ENSEMBLE allait regagner le pays “avant le 8 août”, malgré les menaces d’arrestation des autorités congolaises.

Dans les tous prochains jours, Moïse Katumbi va rentrer en RDC pour le dépôt de sa candidature. Le dépôt de candidatures s’ouvre aujourd’hui jusqu’au 8 août selon le calendrier de la CENi“, a annoncé M. Kamitatu.

Aujourd’hui, rien n’empêche le dépôt de la candidature de Moïse Katumbi. Je vous assure que Katumbi déposera sa candidature (…) dans le délai fixé par la commission électorale nationale indépendante“, ajoute-t-il.

L’avocat de Katumbi, Éric Dupond-Moretti, a de son côté démonté les accusations de Kinshasa contre son client, mettant en garde contre toute arrestation à son retour au pays.””Si Moïse Katumbi est arrêté lors de son retour en RDC, il s’agirait là d’une arrestation arbitraire“, dit-il.