RDC: cinq préalables du Rassemblement/Limete pour sa participation aux élections

” Pas d’élections en RDC le 23 décembre 2018 si les exigences du peuple ne sont pas prises en compte”, prévient le Rassemblement dans sa déclaration contenant ces exigences.

Le rassemblement exige, entre autres, l’extirpation de près de 10 millions d’électeurs du fichier électoral, l’abandon de la machine à voter, la mise en oeuvre effective des mesures de décrispation, le remplacement du membre de l’UDPS au sein de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) et la non candidature de Joseph Kabila dont le dernier mandat à expiré depuis décembre 2026.

Kerima

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

RDC: Comment Nangaa a définitivement flingué ses machines!

Si la Commission électorale comptait sur l’expertise britannique pour imposer une légitimité internationale en faveur des machines à voter très contestées au pays, c’est désormais chose perdue.

Et si Nangaa et Fayulu disaient la même chose?

Le président de la CENI a fait savoir que seuls les bulletins papiers seront comptabilisés et pris en compte durant les prochaines élections, rejoignant peut-être la position de l’opposition Martin Fayulu, candidat de la coalition LAMUKA. 

RDC: Guerre entre Kinshasa, Washington et la CPI autour du verdict final de Bemba

Kinshasa affronte les Etats-Unis et des proches de l’opposant Jean-Pierre Bemba qu’il accuse de mettre la pression sur la Cour Pénale Internationale (CPI), alors que le verdict final est attendu pour demain.

Le Rassemblement au pied du mur: la restructuration boudée

Plusieurs voix s’élèvent au sein de cette coalition pour fustiger la restructuration proposée par une aille proche de Moïse Katumbi.