RDC: Un ministre d’Etat comparait comme renseignant à la Haute Cour militaire

En dehors de Jean Pierre Lisanga Bonganga, la plus haute instance judiciaire militaire auditionnera aussi, ce vendredi, Bernard Kasusula, ancien président de la commission des assassinats et violations des droits de l’homme de la Cns et le Colonel Alphonse Mwarabu, pilote Vip à la présidence de la république sous le feu président de la république Mobutu, condamné dans cette affaire au cours d’un procès inique par le Conseil général de guerre .

Contrairement à ce que d’aucuns pensent, le ministre d’État Jean Pierre Lisanga Bonganga , Bernard Kasusula et le Colonel Alphonse Mwarabu comparaîtront comme renseignants en vue d’éclairer la Haute Cour militaire sur cette affaire sous examen, à la suite de la requête tendant à obtenir la révision de l’arrêt du Conseil général de guerre par le Colonel Raymond Omba Pêne Djunga , condamné dans ce feuilleton judiciaire avec d’autres officiers supérieurs et subalternes de l’armée ainsi que certains civils. Il s’agit, entre autres, du général Fallu, général Katshuva , le colonel Raymond Omba Pêne Djunga, le Colonel Mudiayi, Major Mpika, le lieutenant Kabamba.

En introduisant sa requête , le Colonel Omba Pêne Djunga, ancien chef de sécurité du président Mobutu souhaite être lavé par la justice congolaise.

Sa requête est motivée suite à la déclaration du Lieutenant Kabamba faite du haut de la tribune de la CNS pour décharger le Colonel Omba et d’autres officiers supérieurs et subalternes de l’armée condamnés à mort par le conseil général de Guerre.

Kerima

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD. 

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

La Garde républicaine (GR) ne peut plus protéger Joseph Kabila et Olive Lembe estime Jean-Jacques Wondo

En séjour dans l’est de la République Démocratique du Congo, l’ex Première…

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…