RDC: Une option militaire est déjà en place sur le plan régional si Kabila déposait sa candidature (Bob Kabamba)*

Bob Kabamba pense que ce refus de recevoir Antonio Guteress est un aveu de ne pas vouloir répondre aux questions tabous dans la majorité présidentielle notamment sur sa participation aux prochaines élections présidentielles, le consensus autour de la machine à voter.

Répondant à la question sur la réaction de la communauté internationale et des États-Unis à une éventuelle candidature de Joseph Kabila, Bob Kabamba indique que l’option d’une intervention militaire sur le sol Congolais est déjà clairement définie pour rétablir l’ordre constitutionnel.

“Au niveau de l’Union Africaine il va de soit que lorsqu’il y coup d’État ou renversement de l’ordre constitutionnel, il y a toujours une option demandant aux pays membres d’intervenir pour rétablir l’ordre constitutionnel” précise Bob Kabamba.

Ce chercheur sur les questions politiques de la RDC indique que d’autres options notamment avec une transition sans Kabila pour l’organisation d’élections ou une révolte populaire suite aux différents appels de la rue qui pourront suivre une candidature de Joseph Kabila, qui n’a pas encore annoncé le nom de son dauphin alors que la communauté internationale exige de lui la levée de l’équivoque sur sa non-représentation au prochain scrutin.

Fiston MAHAMBA

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Le Rassemblement au pied du mur: la restructuration boudée

Plusieurs voix s’élèvent au sein de cette coalition pour fustiger la restructuration proposée par une aille proche de Moïse Katumbi.

RDC: Guerre entre Kinshasa, Washington et la CPI autour du verdict final de Bemba

Kinshasa affronte les Etats-Unis et des proches de l’opposant Jean-Pierre Bemba qu’il accuse de mettre la pression sur la Cour Pénale Internationale (CPI), alors que le verdict final est attendu pour demain.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

Non, l’ambassadeur de l’UE en RDC ne prépare pas un coup d’Etat!

Après la tenue en Europe d’une conférence entre les mouvements citoyens appelant…