RDC: Une option militaire est déjà en place sur le plan régional si Kabila déposait sa candidature (Bob Kabamba)*

Bob Kabamba pense que ce refus de recevoir Antonio Guteress est un aveu de ne pas vouloir répondre aux questions tabous dans la majorité présidentielle notamment sur sa participation aux prochaines élections présidentielles, le consensus autour de la machine à voter.

Répondant à la question sur la réaction de la communauté internationale et des États-Unis à une éventuelle candidature de Joseph Kabila, Bob Kabamba indique que l’option d’une intervention militaire sur le sol Congolais est déjà clairement définie pour rétablir l’ordre constitutionnel.

“Au niveau de l’Union Africaine il va de soit que lorsqu’il y coup d’État ou renversement de l’ordre constitutionnel, il y a toujours une option demandant aux pays membres d’intervenir pour rétablir l’ordre constitutionnel” précise Bob Kabamba.

Ce chercheur sur les questions politiques de la RDC indique que d’autres options notamment avec une transition sans Kabila pour l’organisation d’élections ou une révolte populaire suite aux différents appels de la rue qui pourront suivre une candidature de Joseph Kabila, qui n’a pas encore annoncé le nom de son dauphin alors que la communauté internationale exige de lui la levée de l’équivoque sur sa non-représentation au prochain scrutin.

Fiston MAHAMBA

Nous suivre

Recevoir nos articles par email

Ne manquez pas ceci

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD. 

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement.