RDC: les forces de sécurité et les miliciens ont commis des crimes de guerre dans la région du Kasaï, affirme un rapport de l’ONU
Les forces de sécurité congolaises ont commis des atrocités comme des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, notamment des meurtres et des viols sur des femmes et des enfants, ont annoncé mardi des enquêteurs américains, cités par Reuters.

Dans un rapport dénonçant “un grave problème d’impunité”, les experts indépendants ont appelé les autorités à poursuivre les victimes et à rendre justice aux victimes dans la région insurrectionnelle du Kasaï, au centre de la République démocratique du Congo.

Marie-Ange Mushobekwa, ministre congolaise des droits de l’homme, a déclaré à l’agence britannique que le gouvernement était au courant du rapport, promettant d’y revenir dans la journée.

Les forces armées (FARDC) se sont opposées à la milice Kamuina Nsapu dans un conflit ethnique partiel qui s’est achevé fin 2017, marqué par l’incendie des villages, selon le rapport américain, et Kamuina Nsapu a forcé les enfants soldats à décapiter leurs ennemis.

“De nombreux actes ont été commis par les FARDC et la milice Kamuina Nsapu sur fond de meurtres, de mutilations, de viols et d’autres formes de violence sexuelle, de pillage … et de conscription d’enfants de moins de 15 ans”.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

“Je ne vois pas qui que ce soit apporter le moindre crédit à Monsieur Kabila” (Dokolo)

Sindika Dokolo, leader du mouvement des “Congolais débout”, poursuit sa campagne de mobilisation pour obtenir l’alternance politique en RDC. Au micro de Radio France Internationale, le gendre d’Eduardo dos Santos estime que le président congolais ne jouit plus de soutien auprès de la Communauté internationale.

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.