Au terme des travaux d’atelier de trois jours tenu à Kinshasa à l’hôtel Beatrice, les délégués de la société civile Forces vives de la Rdc ( Scfv) venus de 26 provinces du pays appellent le gouvernement à mettre en œuvre les mesures de décrispation politique conformément aux recommandations du conseil de suivi de l’Accord et du processus électoral (Cnsa) par la libération des prisonniers politiques et le retour au pays des exilés qui le souhaitent.

Cette plateforme de la société civile que dirige Mme Maguy Kiala, ministre du gouvernement Tshibala de la jeunesse et Initiation à la Nouvelle citoyenneté , invite l’exécutif national à faire en sorte que les mesures de decrispation politique ne puissent pas servir de prétexte pour ne pas poursuivre les hommes politiques de toutes tendances qui se sont rendus coupables d’infractions de droit commun.

Elle soutient la tenue des élections le 23 décembre 2018.

Kerima