Elle s’est rendue au Kasaï central et Tanganyika pour palper les réalités sur terrain. Après Kinshasa, Sahah Zeid se rendra au Burundi puis à Rome ,en Italie où elle prendra part au Conseil d’administration de Pam où l’ambassadeur de bonne volonté de Pam fera sa plaidoirie sur la situation humanitaire en Rdc en vue de réveiller les consciences des décideurs humanitaires.

En avril, les Nations Unies ont averti que la planète était confrontée à la “pire crise humanitaire depuis la fin de la Seconde guerre mondiale”, avec un risque de malnutrition et de famine pour 20 millions d’habitants de trois pays d’Afrique et au Yémen. A la grande surprise, la République démocratique du Congo s’est retrouvée parmi dans la classification des crises humanitaires à travers le monde. L’ONU affirme ainsi que la crise en RDC est du niveau L3, la même que celle de ces pays en guerre, y compris la Syrie

Une classification dénoncée par Kinshasa, qui accueille même des réfugiés des pays comme le Sud Soudan ou encore le Burundi en proie à des conflits sur son sol, refusant même de prendre part à une conférence humanitaire internationale organisée pour soutenir les efforts en RDC.

Karima