RDC: Un ancien ambassadeur américain appelle la CPI à libérer Jean-Pierre Bemba

Alors que la chambre d’appel de CPI est sur le point de rendre son verdict sur l’affaire Jean-Pierre Bemba, président du parti de l’opposition MLC (Mouvement de Libération du Congo), Herman Cohen, ancien sous-secrétaire d’Etat américain aux affaires africaines, appelle simplement cette dernière à libérer l’ancien vice-président congolais.

Je crois que les poursuites de M. Bemba pour des crimes commis en République centrafricaine étaient légitimes et que le verdict de culpabilité était correct. Néanmoins, je crois que le résultat de son appel de la sentence le 8 juin 2018 devrait aboutir à une décision de considérer sa peine complète avec le temps déjà servi, et qu’il devrait être libéré pour assumer son leadership politique en cette période de crise dans le République Démocratique du Congo. Son leadership est grandement nécessaire en cette période de tensions politiques et de violence régionale“, dit-il dans cette lettre datant du 25 mai 2018, traduite de l’anglais par POLITICO.CD.

M. Cohen reconnaît toutefois la culpabilité de Jean-Pierre Bemba dans l’intervention de ses troupes en Centrafrique à l’époque, mais estime “qu’il n’y avait aucune preuve que lui-même se soit livré à de telles atrocités, ni qu’il ait ordonné à ses troupes de commettre de telles atrocités.” “Je crois que le temps qu’il a déjà passé en prison est suffisant punition pour son crime spécifique de négligence en commandant unités militaires au combat.

L’ancien diplomate américain pense par ailleurs que JeanPierre Bemba est le leader politique reconnu de la région du Nord-Ouest, à travers son parti politique MLC. “Sa présence aiderait les dirigeants politiques à diriger leur pays à travers une période très difficile au cours de laquelle le gouvernement congolais prévoit clairement d’organiser une élection frauduleuse“, dit-il en anglais, avant d’ajouter: “Je demande à la Cour d’examiner mes arguments et de décider que M. Bemba a été suffisamment puni pour avoir purgé une peine d’emprisonnement.

Emprisonné depuis plus de 10 ans à la Haye, Bemba a été reconnu coupable de deux chefs de crimes contre l’humanité (meurtre et viol) et de trois chefs de crimes de guerre (meurtre, viol et pillage).  Ces crimes auraient été commis lors de l’opération menée en République centrafricaine du 26 octobre 2002 ou vers cette date jusqu’au 15 mars 2003 par un contingent du Mouvement de Libération du Congo (MLC). Il a été condamné en première instance à une peine de 18 ans de prison.

4 commentaires
  1. Je pense aussi à mon avis JB devait être libéré pour le moment, sa présence est très importante en cette période cruciale que traverse la RDC

  2. C’est la preuve que Herman Cohen était de ceux qui avaient décidé de l’emprisonnement de ce fils du pays. Ils croient actuellement à se servir de Bemba pour piller encore les richesses de la RDC. Kabila ne voulant plus les servir comme avant.

  3. Il y a ceux qui ont faire pires que Mr J.P.BEMBA et qui ne sont pas inquiétez.
    10 ans d’emprisonnément pour un père de famille, c’est assez.
    Pour cette même affaire, nous n’avons jamais vu à la barre , feu , Mr le Président Ange PATASSE ?
    Lui qui appelait en son temps affectueusement J.P.BEMBA par 《 mon fils!》•
    Je souhaite que Mr J.P.BEMBA soit libérer et qu’il demande publiquement pardon à :
    1- Dieu le Père, le Juste Juge .Psaume 7:12 《 Dieu est un juste juge, Dieu s`irrite en tout temps.》
    2- toute la population Centrafricaine ;
    3- toute la population Congolaise Démocratique en général et aux membres de son parti en particulier et enfin
    4- la Cour Pénale Internationale ( Mme le Procureur de la CPI) pour certaines irrégularités dans sa defense( trafiques d’influences, …)

    Libérer le, cet homme a suffisamment payé tout le mal qu’on lui a rapproche pendant 10 ans en prison.

    Que le Seigneur Jésus -Christ vous touchent par mon message et qu’Il fortifie Mr J.P.BEMBA .
    Frère Richard du Congo Brazzaville

  4. Nous savons tous que l’affaire Bemba est truqué surtout avec des reports de s’entend constant; 10ans c’est assez surtout qu’il n’était pas intervenu directement dans cette affaire c’était plutôt ses troupes encore pas sous ses ordres c’est la même chose qui se passe actuellement au pays avec les militaires congolais qui commettent des exactions comme il respirent mais on ne peux pas attribué ça au commandant suprême on punis plutôt le coupable.
    Je crains que le président J. Kabila soit derrière cet emprisonnement

Les commentaires sont fermés

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.

“Je ne vois pas qui que ce soit apporter le moindre crédit à Monsieur Kabila” (Dokolo)

Sindika Dokolo, leader du mouvement des “Congolais débout”, poursuit sa campagne de mobilisation pour obtenir l’alternance politique en RDC. Au micro de Radio France Internationale, le gendre d’Eduardo dos Santos estime que le président congolais ne jouit plus de soutien auprès de la Communauté internationale.