Selon des données publiées ce vendredi 18 mai par le ministère de la santé, le test sur trois cas suspects dans la zone de santé de Wangata à Mbandaka s’est révélé positif.

Cela conduit ainsi le nombre de cas confirmés à dix-sept selon le ministère qui signale que huit parmi les cas suspects ont été déclassifiés après un test qui s’est révélé négatif.

Au total, 43 cas de fièvre hémorragique ont été signalés dans la région, dont 17 confirmés, 21 probables et 5 cas suspects” explique le ministre Oly Ilunga.

L’épidémie d’Ebola a été officiellement déclarée le 08 mai dernier dans la province de l’Equateur. Actuellement elle touche trois zones de santé notamment celle de Bikoro qui en est l’épicentre, celle d’Iboko et celle de Wangata se trouvant elle dans la ville de Mbandaka.

Sammy Mupfuni