L‘ONG CEPADHO (Centre d’études pour la promotion de la paix et les droits de l’homme), préconise des opérations conjointes impliquant les armées congolaise, rwandaise, ougandaise, burundaise et kenyanne contre les rebelles de l’ADF (Allied democrtic forces).

C’est en réaction aux attaques incessantes attribuées à ces rebelles d’origine ougandaise dans le territoire de Beni dont le plus récente survenue la nuit de ce dimanche et au cours de laquelle dix civiles ont perdu la vie.

Notre organisation soutient à quiconque veut entendre que dans leur configuration actuelle, les FARDC et vla brigade d’intervention des Nations-Unies sont loin de relever le défi en rapport avec les terroristes ADF à Beni” note l’ONG dans une déclaration ce lundi 21 mai.

Le CEPADHO rappelle que l’attaque de ce dimanche intervient quelques jours seulement après d’autres séries d’enlèvements survenus à Mayangose et dans la banlieue du quartier Paida en ville de Beni.

Sammy Mupfuni