Selon nos informations, Prosper Tunda et son adjoint ont été empêchés pas les services de renseignements d’embarquer dans un avion en direction de Kindu, capitale du Maniema, le vendredi 27 à Kinshasa.

Au micro de Radio Okapi, M. Tunda  confirme et dénonce cette situation. « Nous avons pris acte de la décision de la Cours suprême de justice invalidant et annulant l’élection qui a eu lieu au Maniema. Nous avons été empêchés, sans raison de rentrer chez nous. Nous avons commencé à avoir des appels anonymes avec des menaces. Nous ne comprenons plus rien. Nous allons mener une action en justice contre ceux qui nous ont empêché de retourner chez nous », dit-il à la radio onusienne. 

Le 20 avril, la Cour suprême de justice a invalidé  l’élection de Prosper Tunda Kasongo comme gouverneur de la province du Maniema. Le verdict faisait suite à une requête de la majorité au pouvoir, stipulant que Prosper Tunda Kasongo étant chef coutumier, donc fonctionnaire de l’État, ne peut pas être gouverneur.