Dans un document, la voix des Sans Voix pour les droits de l’homme( Vsv) félicite les forces de l’ordre pour l’encadrement de meeting de l’UDPS où aucune atteinte ni violations des droits de l’homme n’a été enregistrée comme cela a été le cas lors des manifestations publiques organisées par l’opposition ou les organisations de la société civile.

“Le comportement des autorités congolaises, des forces de l’ordre, des cadres de l’UDPS affichés mardi 24 avril 2018 prouve à suffisance qu’avec une réelle volonté politique et le sens de compromis et de conciliation entre les forces politiques opposées , l’exercice des libertés publiques en RDC peut bel et bien être effectif sur toute l’étendue du territoire national et mettre ainsi un terme aux représentations brutales et sanglantes ternissant l’image de la RDC”, note la Vsv.

L’ongdh souhaite voir la décrispation politique tant réclamée se matérialiser par la libération de tous les prisonniers et d’opinion, le retour des exilés politiques pour des élections réellement inclusives.

Vsv invite le gouvernement de la Rdc à faire preuve de l’esprit de tolérance et de l’acceptation des forces politiques opposées en vue d’ouvrir davantage l’espace politique au Congo-Kinshasa et de rassurer toutes les parties prenantes au processus électoral .

Kerima