L’ambassadeur Atundu a également félicité l’engagement de la trêve contenue dans le “récent accord signé entre le gouvernement congolais, l’UDPS et la famille biologique d’Étienne Tshisekedi sur le rapatriement du corps de l’ancien Premier ministre, qui était signé sous l’impulsion du président Joseph Kabila, garant de la nation”, selon André Alain Atundu.

Chacun doit éviter les actes ou propos qui peuvent entraver les effets bénéfiques de la trêve sur la vie nationale” a noté le porte-parole de la MP.

Pour André Alain Atundu, la non-nomination d’un envoyé spécial de la SADC en RDC est une preuve de la route vers les élections dans laquelle s’est engagée la République Démocratique du Congo.

Revenant sur la succession de Joseph Kabila, Atundu a indiqué que Joseph Kabila reste l’autorité morale de la majorité présidentielle. Quant à la désignation de son dauphin pour les prochaines présidentielles, l’ancien ambassadeur a précisé que cette question aura des réponses lors du dépôt de candidatures aux élections présidentielles.