Ituri: un rapport de l’ONU identifie cinq sites de fosses communes et plus de 260 morts depuis décembre
Inhumation de 29 civils victimes de massacre au village Luhanga (Nord-Kivu). Lundi 28/11/2016. Ph. Radio Okapi/Alain Kyalemaninwa Wandimoyi
Du 14 au 22 mars 2018, le BCNUDH a organisé une mission d’enquête dans le territoire de Djugu (Ituri), dans le contexte de violences interethniques entre les communautés Hema et Lendu. Il ressort de la mission que, depuis décembre 2017, au cours de 56 incidents survenus dans les collectivités de Bahema-Nord, Walendu Tatsi, Walendu Djatsi, Walendu Pitsi, Bahema Banyuagi, Ndo Okebo et Mambisa, au moins 263  personnes, dont au moins 91 femmes, ont été tuées, 29 autres ont été blessées, et 120 localités et villages ont été pillés et détruits. La majorité des victimes est de l’ethnie Hema.

L’équipe a par ailleurs identifié cinq sites probables de fosses communes à Blukwa Centre et Maze/Waliba. Depuis le 16 décembre 2017, plusieurs localités du territoire de Djugu, province de l’Ituri, sont en proie à une escalade de violences continues entre ces deux communautés. Ces divers incidents ont conduit à des déplacements massifs de populations vers Bunia, Aru, Mahagi et en Ouganda.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

“Je ne vois pas qui que ce soit apporter le moindre crédit à Monsieur Kabila” (Dokolo)

Sindika Dokolo, leader du mouvement des “Congolais débout”, poursuit sa campagne de mobilisation pour obtenir l’alternance politique en RDC. Au micro de Radio France Internationale, le gendre d’Eduardo dos Santos estime que le président congolais ne jouit plus de soutien auprès de la Communauté internationale.

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.