Pas de trêve entre l’UDPS et le Pouvoir

Devant ses milliers des partisans à Kinshasa, Félix Tshisekedi a tenu à mettre les choses au point, notamment l’accord signé samedi dernier entre le gouvernement et son parti dans le cadre des funérailles d’Etienne Tshisekedi.

Défendant certes cet accord, Félix Tshisekedi fait néanmoins savoir qu’il n”y aura pas de trêve comme l’exige l’entente.  “La trêve politique débutera le jour où nous aurons arrêter une date pour le retour de la dépouille d’Étienne Tshisekedi“, a-t-il dit devant des partisans l’acclamant.

L’accord signé, y compris avec la famille du leader historique de l’UDPS décédé depuis le 1er février à Bruxelles en 2017, ne prévoit aucune date de rapatriement de la dépouille. Selon le même Félix Tshisekedi, cette dame sera connue très prochainement, à l’issue des travaux d’aménagement du mausolée où sera inhumé le défunt.  Le même accord prévoit une trêve politique le temps d’inhumer Etienne Tshisekedi.

Par ailleurs, le fils d’Etienne Tshisekedi a démenti être intéressé par la Primature. “Vos délégués au congrès ont voté pour moi en tant président de l’UDPS et m’ont investi candidat président de la République. Vous me rétrogradez encore à la Primature ? Notre objectif c’est d’être candidat président pour gagner ces élections“, a-t-il dit.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.

“Je ne vois pas qui que ce soit apporter le moindre crédit à Monsieur Kabila” (Dokolo)

Sindika Dokolo, leader du mouvement des “Congolais débout”, poursuit sa campagne de mobilisation pour obtenir l’alternance politique en RDC. Au micro de Radio France Internationale, le gendre d’Eduardo dos Santos estime que le président congolais ne jouit plus de soutien auprès de la Communauté internationale.