“L’autorisation du meeting de l’Udps n’est pas un cadeau” (JC Katende)

A en croire le président de l’Asadho, l’organisation du meeting de l’Udps de ce mardi 24 avril 2018 à Kinshasa constitue une “véritable victoire du peuple sur le régime illégal et illégitime du Président Joseph Kabila”.

“C’est notre droit fondamental consacré par la Constitution”, insiste -t-il.

L’avocat se rappelle de l’activiste Rossy Mukendi qui avait raison en affirmant que “le peuple gagne et gagnera toujours”.

Repose en paix Rossy Mukendi. Les valeurs démocratiques dans lesquelles tu croyais et pour lesquelles tu as offert ce que tu avais de plus cher, ta vie, s’installeront au Congo un jour. Nous continuons à y travailler en ton nom et au nom de ceux qui croient en la démocratie. Nous ne te trahirons pas!“, martèle Katende.

Nous appelons les soeurs et frères de l’Udps à user dudit droit fondamental conformément à la constitution et aux lois de la république pour ne pas donner l’occasion aux forces anti démocratiques de dire que notre peuple n’a pas de maturité politique. La police national doit encadrer les manifestants de manière professionnelle en se rappelant que ceux qui vont au meeting sont des Congolais comme eux. Ils doivent les protéger et les sécuriser. C’est un devoir républicain“, dit Me Katende.

Kerima

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.

“Je ne vois pas qui que ce soit apporter le moindre crédit à Monsieur Kabila” (Dokolo)

Sindika Dokolo, leader du mouvement des “Congolais débout”, poursuit sa campagne de mobilisation pour obtenir l’alternance politique en RDC. Au micro de Radio France Internationale, le gendre d’Eduardo dos Santos estime que le président congolais ne jouit plus de soutien auprès de la Communauté internationale.