PUBLICITÉ

Le FMI « satisfait » des efforts de Kinshasa pour maîtriser le cadre macroéconomique

Le ministère des Finances qui a livré cette information jeudi à l’ACP a indiqué que M. Abebe Aemro, qui a fait l’aperçu de la situation macroéconomique de la  RDC, a constaté l’amélioration des indicateurs  macroéconomique et le redressement budgétaire qui ont conduit à des résultats  tels que, la stabilité monétaire.

Henri Yav Mulang a rappelé qu’il y’a un an, la RDC était fortement frappée par l’effondrement des cours de ses principaux  produits d’exportation avec comme conséquence, une baisse  de recettes d’environ 50%, le taux de croissance du PIB s’est situé à 2,4%, la forte dépréciation de 24% du taux moyen  de franc congolais par rapport à la devise, la proportion assez élevée  du taux d’inflation atteignant 23% avec les réserves  de change qui, elles, sont  passées de 1,4  milliards à 840 millions USD, a-t-il fait savoir.

- Publicité-

Face à cette situation, a précisé le ministre, le gouvernement n’a eu de choix que de faire des ajustements budgétaires  pour contenir  le cadre  macroéconomique.

Le solde des opérations financières  de l’Etat est devenu positif à fin 2017, grâce  à la mobilisation des recettes et à la discipline budgétaire, a dit le ministre des Finances.

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU