Le FMI “satisfait” des efforts de Kinshasa pour maîtriser le cadre macroéconomique

Le ministère des Finances qui a livré cette information jeudi à l’ACP a indiqué que M. Abebe Aemro, qui a fait l’aperçu de la situation macroéconomique de la  RDC, a constaté l’amélioration des indicateurs  macroéconomique et le redressement budgétaire qui ont conduit à des résultats  tels que, la stabilité monétaire.

Henri Yav Mulang a rappelé qu’il y’a un an, la RDC était fortement frappée par l’effondrement des cours de ses principaux  produits d’exportation avec comme conséquence, une baisse  de recettes d’environ 50%, le taux de croissance du PIB s’est situé à 2,4%, la forte dépréciation de 24% du taux moyen  de franc congolais par rapport à la devise, la proportion assez élevée  du taux d’inflation atteignant 23% avec les réserves  de change qui, elles, sont  passées de 1,4  milliards à 840 millions USD, a-t-il fait savoir.

Face à cette situation, a précisé le ministre, le gouvernement n’a eu de choix que de faire des ajustements budgétaires  pour contenir  le cadre  macroéconomique.

Le solde des opérations financières  de l’Etat est devenu positif à fin 2017, grâce  à la mobilisation des recettes et à la discipline budgétaire, a dit le ministre des Finances.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.

“Je ne vois pas qui que ce soit apporter le moindre crédit à Monsieur Kabila” (Dokolo)

Sindika Dokolo, leader du mouvement des “Congolais débout”, poursuit sa campagne de mobilisation pour obtenir l’alternance politique en RDC. Au micro de Radio France Internationale, le gendre d’Eduardo dos Santos estime que le président congolais ne jouit plus de soutien auprès de la Communauté internationale.