Djugu: la situation est maîtrisée à 95%, affirme le gouverneur Abdalah Pène Mbaka

Entre sept et huit milles personnes ayant fui les violences dans le territoire de Djugu sont retournés cette semaine dans leurs villages d’origine déjà pacifiés. Cette affirmation est d’Abdalah Pène Mbaka gouverneur de la province de l’Ituri.

Les déplacés commencent à retourner chez eux. Il y a une campagne du gouvernement provincial où à chaque ménage des déplacés, il y’a un kit de réinsertion remis” a déclaré Abdalah Pène Mbaka.

Le gouverneur de la province de l’Ituri affirme ainsi être à 95% dans le processus de réinstallation de ces déplacés dans leur milieux d’origine. “En ce qui nous concerne, par rapport au conflit qu’il y avait à Djugu, nous pouvons dire que l’on est à 95% dans une situation que nous avons maîtrisé. Moi même j’étais là hier, j’étais à Djugu avant-hier, et si tout va bien, je compte encore y retourner”, ajoute-t-il, avant d’affirme que “tous les axes vitaux sont très pratiquables. Les marchés sont presque opérationnels et les populations commencent à les fréquenter“.

Des conflits interethniques entre les communautés Lendu et Hema ont depuis début 2018, fait au moins 50 000 déplacés internes et au moins 60 000 réfugiés.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.

“Je ne vois pas qui que ce soit apporter le moindre crédit à Monsieur Kabila” (Dokolo)

Sindika Dokolo, leader du mouvement des “Congolais débout”, poursuit sa campagne de mobilisation pour obtenir l’alternance politique en RDC. Au micro de Radio France Internationale, le gendre d’Eduardo dos Santos estime que le président congolais ne jouit plus de soutien auprès de la Communauté internationale.