L’avant-projet de loi sur la répartition des sièges adopté par le gouvernement

Au menu, plusieurs points à l’ordre du jour notamment la présentation de l’économie du projet de loi portant répartition des sièges par circonscription électorale pour les élections législatives, provinciales, urbaines, municipales et locales.

À en croire le Ministre de l’Aménagement du territoire, Docteur Félix Kabange, cet avant-projet de loi a été adopté après débat et délibération.

Convient-il de signaler que l’étape suivante concerne la préparation du projet de loi de répartition des sièges par le Gouvernement et son dépôt à l’Assemblée Nationale (du 07 au 13avril 2018), le vote de la loi sur la répartition des sièges par le Parlement (du 14 au 23 avril 2018) et la promulgation de la loi sur la répartition des sièges par le Président de la République conformément à l’article140 de la Constitution, le 8 mai2018.

Pour les observateurs avertis, cette nouvelle étape marque un pas décisif dans l’organisation des élections par la Ceni, organe technique compétent.

CM

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.

“Je ne vois pas qui que ce soit apporter le moindre crédit à Monsieur Kabila” (Dokolo)

Sindika Dokolo, leader du mouvement des “Congolais débout”, poursuit sa campagne de mobilisation pour obtenir l’alternance politique en RDC. Au micro de Radio France Internationale, le gendre d’Eduardo dos Santos estime que le président congolais ne jouit plus de soutien auprès de la Communauté internationale.