Les Fdlr dénoncent leurs conditions de vie dans les centres de Walungu, Kisangani et Kanyabayonga

Dans cette correspondance, le “Général” Victor Byiringiro sollicite l’implication personnelle du Secrétaire général de l’Onu pour mettre fin à cet état de chose.

Excellence Monsieur le Secrétaire général, les cantonnés sont dans une situation désastreuse et dégradante au jour le jour. Les droits les plus fondamentaux de l’être humain sont bafoués à telle enseigne que les cantonnés présentent les signes de malnutrition et sous alimentation notamment à Walungu, dans le sud-kivu“, décrit-il.

Le numéro 1 des Fdlr a présenté les tableaux sombres relatant les évènements successifs de privations et de traitement inhumain dont sont victimes les cantonnés Fdlr et d’autres tableaux illustrant la réduction des vivres et autres articles des premières nécessités dans les camps. “Toutes les réclamations directes faites par les bénéficiaires auprès des gestionnaires du camp se heurtent toujours à une fin de non recevoir de la part desdits gestionnaires” regrette  Victor Byiringiro.

Kerima

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.

“Je ne vois pas qui que ce soit apporter le moindre crédit à Monsieur Kabila” (Dokolo)

Sindika Dokolo, leader du mouvement des “Congolais débout”, poursuit sa campagne de mobilisation pour obtenir l’alternance politique en RDC. Au micro de Radio France Internationale, le gendre d’Eduardo dos Santos estime que le président congolais ne jouit plus de soutien auprès de la Communauté internationale.