Joseph Kokonyangi: “Moïse Katumbi s’infiltre au Maniema, j’ai vu ses mains”

Joseph Kokonyangi dénonce ce qu’il qualifie d’une infiltration de Moïse Katumbi dans la politique de la province du Maniema (sa province d’origine).

Pendant qu’il commentait les tumultes ayant suivi l’élection du gouverneur de la province du Maniema, Joseph Kokonyangi ministre national et cadre de la majorité présidentielle a affirmé avoir des preuves que Moïse Katumbi est entrain de vouloir “défier le président de la république”.

“Nous pensons que nous sommes infiltrés. Monsieur Moïse Katumbi est entrain de s’infiltrer dans notre province. Après avoir tué le Katanga, la CNCC, Katumbi a des tentacules ici. Nous originaires de Maniema ne pouvons pas accepter ça” a t il déclaré.

1 commentaire
  1. C’est troublant comme déclaration. Depuis un politique congolais aux ambitions nationales peut-il être restreint de ses droits et jouissance de son pays. Où a-t-on dénoncé que Katumbi a tué le Katanga. Katumbi s’implante, il ne s’infiltre pas. Implantée vous aussi monsieur le ministre. Cesse de flatter car cela n’est pas dans ton calibre d’homme d’État. Tu coule Kabila et tu te moque bien de lui.

Les commentaires sont fermés

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.

“Je ne vois pas qui que ce soit apporter le moindre crédit à Monsieur Kabila” (Dokolo)

Sindika Dokolo, leader du mouvement des “Congolais débout”, poursuit sa campagne de mobilisation pour obtenir l’alternance politique en RDC. Au micro de Radio France Internationale, le gendre d’Eduardo dos Santos estime que le président congolais ne jouit plus de soutien auprès de la Communauté internationale.