Travailler sur la lutte contre l’impunité, apporter l’appui aux nécessiteux avec des solutions durables, traiter les causes profondes de la crise, telles sont les priorités fixées par Leila Zerrougui lors de sa visite en Ituri.

La Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies a fait savoir que ce conflit a destabilisé plusieurs différents secteurs de la vie de Djugu.

Florence Marshal, porte-parole onusienne a notifié que Leila Zerrougui a eu plusieurs séances de travail avec le gouverneur et le Conseil de sécurité provincial, les représentants des communautés et le personnel des agences fond et programmes des Nations Unies ainsi que des ONG internationales.

Pour permettre aux populations de rentrer chez elles et d’envoyer leurs enfants à l’école, Madame Zerrougui a affirmé qu’il y a un travail à abattre pour rétablir la normalité et une évaluation conjointe de la situation.

Malgré ce qui s’est passé, la Représentante appelle les populations à la réconciliation et promet aux autorités congolaises, le soutien de la Monusco.