La numéro un de la Monusco, Leila Zerrougui, en visite en Ituri

Travailler sur la lutte contre l’impunité, apporter l’appui aux nécessiteux avec des solutions durables, traiter les causes profondes de la crise, telles sont les priorités fixées par Leila Zerrougui lors de sa visite en Ituri.

La Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies a fait savoir que ce conflit a destabilisé plusieurs différents secteurs de la vie de Djugu.

Florence Marshal, porte-parole onusienne a notifié que Leila Zerrougui a eu plusieurs séances de travail avec le gouverneur et le Conseil de sécurité provincial, les représentants des communautés et le personnel des agences fond et programmes des Nations Unies ainsi que des ONG internationales.

Pour permettre aux populations de rentrer chez elles et d’envoyer leurs enfants à l’école, Madame Zerrougui a affirmé qu’il y a un travail à abattre pour rétablir la normalité et une évaluation conjointe de la situation.

Malgré ce qui s’est passé, la Représentante appelle les populations à la réconciliation et promet aux autorités congolaises, le soutien de la Monusco.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

“Je ne vois pas qui que ce soit apporter le moindre crédit à Monsieur Kabila” (Dokolo)

Sindika Dokolo, leader du mouvement des “Congolais débout”, poursuit sa campagne de mobilisation pour obtenir l’alternance politique en RDC. Au micro de Radio France Internationale, le gendre d’Eduardo dos Santos estime que le président congolais ne jouit plus de soutien auprès de la Communauté internationale.