Florence Marchal, porte-parole de la Monusco, a signifié ce jeudi 29 mars au cours de la conférence de presse des Nations Unies à Kinshasa que l’une des particularités du nouveau mandat de la mission onusienne va consister desormais à la remise mensuelle et non plus trimestrielle au Conseil de sécurité de l’ONU d’un rapport détaillé et précis sur l’évolution de la mise en oeuvre de l’Accord de la Saint Sylvestre et du processus électoral en RDC.

“Ces rapports mensuels vont permettre au Conseil de sécurité de prendre des dispositions qui s’imposent, si nécessaire”, a t-elle fait savoir.

La porte-parole de la Monusco a en outre souligné que cette résolution décrit de façon précise les tâches assignées à la Monusco et le Secrétaire général des Nations unies devra tout mettre en oeuvre pour les élections en RDC.

“Pour pouvoir réussir les élections prévues le 23 décembre et parvenir à cette première transition pacifique et démocratique du pouvoir”, tel est l’objectif de la mobilisation de la Monusco.

Pour assurer la protection des civils et d’appuyer la mise en oeuvre de l’Accord du 31 décembre 2016 et le processus électoral, le Conseil de sécurité a prorogé jusqu’au 31 mars 2019 le mandat de la Monusco.