Le Conseil de sécurité veut de la MONUSCO un rapport mensuel sur la crise en RDC

Florence Marchal, porte-parole de la Monusco, a signifié ce jeudi 29 mars au cours de la conférence de presse des Nations Unies à Kinshasa que l’une des particularités du nouveau mandat de la mission onusienne va consister desormais à la remise mensuelle et non plus trimestrielle au Conseil de sécurité de l’ONU d’un rapport détaillé et précis sur l’évolution de la mise en oeuvre de l’Accord de la Saint Sylvestre et du processus électoral en RDC.

“Ces rapports mensuels vont permettre au Conseil de sécurité de prendre des dispositions qui s’imposent, si nécessaire”, a t-elle fait savoir.

La porte-parole de la Monusco a en outre souligné que cette résolution décrit de façon précise les tâches assignées à la Monusco et le Secrétaire général des Nations unies devra tout mettre en oeuvre pour les élections en RDC.

“Pour pouvoir réussir les élections prévues le 23 décembre et parvenir à cette première transition pacifique et démocratique du pouvoir”, tel est l’objectif de la mobilisation de la Monusco.

Pour assurer la protection des civils et d’appuyer la mise en oeuvre de l’Accord du 31 décembre 2016 et le processus électoral, le Conseil de sécurité a prorogé jusqu’au 31 mars 2019 le mandat de la Monusco.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

“Je ne vois pas qui que ce soit apporter le moindre crédit à Monsieur Kabila” (Dokolo)

Sindika Dokolo, leader du mouvement des “Congolais débout”, poursuit sa campagne de mobilisation pour obtenir l’alternance politique en RDC. Au micro de Radio France Internationale, le gendre d’Eduardo dos Santos estime que le président congolais ne jouit plus de soutien auprès de la Communauté internationale.

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.