Sud Kivu: 27 otages libérés après au moins trois semaines en captivité

27 otages ont été libérés ce vendredi par le groupe armé Raiya Mutomboki dans le nord du territoire de Shabunda après environs trois semaines en captivité.

Leur libération a été facilité par le CICR (comité international de la croix rouge), qui s’en dit très satisfait. Selon cette organisation, les otages ont été remis aux autorités administratives et militaires de la province.

L’administrateur du territoire de Shabunda contacté par Politico.cd confirme l’information. Kashombana Bin Saleh explique que toutes les personnes libérées sont en bonne santé. Tout comme le CICR, cette autorité locale ne précise pas si les otages ont été libérés moyennant une rançon.

Ces personnes libérées avaient été enlevées le 03 mars dernier pendant qu’elles participaient à une mission de l’Institut congolais pour la conservation de la nature dans le parc national de Kahuzi Byega.

Selon l’administrateur du territoire, les miliciens responsables de l’enlèvement sont du groupe Raiya Mutomboki Kikwama opérationnel dans la région.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.

“Je ne vois pas qui que ce soit apporter le moindre crédit à Monsieur Kabila” (Dokolo)

Sindika Dokolo, leader du mouvement des “Congolais débout”, poursuit sa campagne de mobilisation pour obtenir l’alternance politique en RDC. Au micro de Radio France Internationale, le gendre d’Eduardo dos Santos estime que le président congolais ne jouit plus de soutien auprès de la Communauté internationale.