Le cris d’alarme est lancé par des députés élus de ce territoire qui demandent une solution urgente à ce problème. Selon l’un d’eux Decuvi Machu, intervenu sur Radio Okapi, la population locale se plaint déjà de quemanderies de ces éléments de forces de l’ordre déployés pour la sécurisation de cette région.

Nous constatons qu’il y’a des mécontentements de la population parce-que les militaires commencent déjà à quémander de l’argent au près de cette population” a t il déclaré.

Le gouvernement a confirmé la semaine dernière le renforcement des effectifs de forces de l’ordre (militaires et policiers) pour la restauration de l’autorité de l’État et de la paix dans le territoire de Djugu.

Djugu dans la province de l’Ituri connait des violences liées aux conflits interethniques depuis le mois de janvier 2018. Ces violences ont causé la mort de plusieurs dizaines de personnes, plusieurs centaines de villages incendiés et des milliers de personnes déplacées.